Plan Cigogne 3

Question écrite du Député Laurent HENQUET

à la Vice-Présidente du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Ministre de la Petite Enfance, Joëlle Milquet

OBJET : Plan Cigogne 3.

31/03/2015

Madame la Ministre,

En Fédération Wallonie-Bruxelles, 17% de parents ne trouvent plus de place pour leur nouveau-né. Une situation à laquelle Le Plan Cigogne 3 ( 2014-2022 ) est censé remédier. Celui-ci  a été adopté en juillet 2013 par le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et intégré, en novembre 2013, au contrat de gestion de l’ONE ( 2013-2018). Il a comme objectif de créer plus de 14 000 places en 9 ans, dans les milieux d’accueil collectifs et de type familial.

Un des axes majeurs de ce plan est le subventionnement de quelques 12337 places d’accueil (crèches, prégardiennats, crèches parentales, MCAE, et accueillant(e)s conventionné(e)s,) pour la période 2014-2022.

D’importants moyens budgétaires ont été dégagés à cette fin par la Fédération Wallonie-Bruxelles, en partenariat notamment avec les Régions et la COCOF (APE / ACS et subsides à l’infrastructure).

La programmation de places subventionnées est prévue en plusieurs volets et prévoit 5200 places subventionnables pour la période 2015-2018.

Madame la Ministre, je souhaite donc vous poser les questions suivantes :

Pouvez-vous préciser combien de places ont été effectivement subventionnées depuis le début de la législature ?

En outre, l’objectif de création de places pour l’année 2014 s’élevait à 2049 unités. Pouvez-vous confirmer qu’elles ont bien été créées ?

 

Réponse de Madame Joëlle MILQUET, Vice-Présidente et Ministre de l’Education, de la Culture et de l’Enfance

06/05/2015

Il convient tout d’abord de noter que, parmi les objectifs du Plan Cigogne, celui de création de places subventionnables pour 2014 est de 1.936 places, dont 80 prévues pour les accueillant(e)s conventionné(e)s. Le solde par rapport aux 2049 places représente celles en création dans les milieux d’accueil non subventionnés et ne rentrant donc pas dans la programmation.

Au total, 1.176 places collectives subventionnables ont été retenues, auxquelles il convient d’ajouter 62 places pour des accueillant(e)s conventionné(e)s.

Compte tenu des abandons (15 places en accueillant(e)s), 1.223 places ont donc été retenues et sont ou seront ouvertes.

Le bilan établi en mars dernier indique que 1.164 places sont ouvertes et subventionnées alors que 59 restent à ouvrir.

Il est important de relever par ailleurs que les places non réalisées dans le cadre du Volet 1 (projets 2014) de la programmation 2014-2018 ont été ajoutées aux places prévues initialement pour le Volet 2 (projets 2015-2018).