Les modifications du code wallon du tourisme

  • Question écrite du 22/09/2014

de HENQUET Laurent
à COLLIN René, Ministre de l’Agriculture, de la Nature, de la Ruralité, du Tourisme et des Infrastructures sportives, délégué à la Représentation à la Grande Région

Dans son rapport d’activité 2013, le Commissariat général au tourisme (CGT) signale, en page 19, que plusieurs propositions de textes réglementaires ont été transmises au cabinet du Ministre en vue, soit, de modifier certains livres du Code wallon du tourisme, soit d’en ajouter un nouveau. Il est indiqué, page 19 du rapport du CGT, que : « sans aller dans le détail de toutes les modifications projetées, retenons essentiellement que, si les textes sont adoptés, les subventions octroyées aux fédérations provinciales du tourisme et aux maisons du tourisme seraient revues à la hausse, que les syndicats d’initiative et les offices de tourisme pourraient bénéficier de subventions de fonctionnement ».

En outre, la DPR 2014-2019, mentionne, en page 77, vouloir veiller à : « simplifier et rationaliser l’organisation institutionnelle du tourisme, via une clarification du rôle de chaque opérateur et une réduction de moitié du nombre de maisons du tourisme, sans toucher à l’emploi existant ».

Je souhaiterais dès lors interpeller Monsieur le Ministre et lui demander des réponses claires aux questions suivantes.

Monsieur le Ministre a-t-il pris connaissance de ces propositions de modifications du Code wallon du tourisme ? Si oui, quelles suites compte-t-il y donner ?

Dans la situation budgétaire que nous connaissons actuellement, serait-il imaginable d’envisager une hausse des subventions octroyées à ces organismes ?

Une hausse des subventions ne serait-elle pas en contradiction avec la volonté de simplifier et de rationaliser le secteur (notamment en réduisant de moitié le nombre de Maisons du tourisme) ?

 

  • Réponse du 08/10/2014

de COLLIN René

Le Commissariat général au Tourisme a effectivement transmis à mon prédécesseur plusieurs propositions de texte réglementaire prônant une augmentation des subventions de promotion aux Fédérations touristiques provinciales et aux Maisons du Tourisme. Il y est aussi question de l’octroi d’une subvention de fonctionnement aux Syndicats d’Initiative et Offices du Tourisme.

Un examen approfondi des propositions de l’administration doit encore être effectué, d’abord concernant l’impact de ces majorations sur le budget de mon département. Il convient avant toute chose, compte tenu du contexte budgétaire actuel, d’examiner le problème avec toute la prudence requise.

La volonté du Gouvernement est par ailleurs de procéder à une rationalisation du secteur touristique.