Les dispenses accordées aux chômeurs pour raison de formation professionnelle

Les dispenses accordées aux chômeurs pour raison de formation professionnelle

  • Question écrite du 29/04/2015
    • de HENQUET Laurent
    • à TILLIEUX Eliane, Ministre de l’Emploi et de la Formation

    Toutes les études le prouvent : plus on a de diplômes, plus la recherche de travail est aisée.

    Les demandeurs d’emploi l’ont d’ailleurs bien compris. Selon l’ONEM, 45 038 d’entre eux ont bénéficié d’une dispense pour formation professionnelle en 2014. Ces dispenses ne sont toutefois pas accordées automatiquement aux chômeurs qui auraient décidé de retourner sur les bancs de l’école. Les dispenses ne sont, apparemment, décidées que pour les métiers en pénurie.

    Pour les autres, un conseil doit analyser la situation avant de prendre une décision.

    Madame la Ministre peut-elle préciser, avec exactitude, quels sont les métiers dits en pénurie ou correspondent-ils systématiquement à la longue liste présentée sur le site du FOREm ?

    À quel intervalle de temps, la liste du FOREm est-elle actualisée ?

    Dans le cas d’une orientation de formation ne correspondant pas à ces métiers en pénurie, selon quels critères la dispense est-elle alors accordée ?

  • Réponse du 29/05/2015
    • de TILLIEUX Eliane

    Matière régionalisée par la sixième réforme de l’État, les dispenses pour reprise d’études ou de formation continuent d’être gérées par l’ONEM, de façon transitoire, dans l’attente du transfert effectif du personnel, dès 2016.

    Dans ce cadre, le FOREm communique chaque année au mois de mai, la liste des métiers qu’il considère comme en pénurie, c’est-à-dire pour lesquels il y a des difficultés de recrutement liées à un manque quantitatif de candidats.

    Liste des métiers en pénurie communiquée à l’ONEM en mai 2014
    * Chef de cuisine
    * Attaché(e) commercial(ciale) en biens d’équipement professionnels
    * Attaché(e) commercial(e) en biens intermédiaires ; attaché(e) commercial(ciale) en services auprès des entreprises
    * Infirmier(ière) en soins généraux et en soins spécialisés
    * Chef de service paramédical
    * Ergothérapeute
    * Informaticien(ne) d’étude
    * Agent immobilier
    * Couvreur(se)
    * Installateur(trice) électricien(ne)
    * Installateur(trice) d’équipements sanitaires et thermiques
    * Opérateur(rice)-régleur(se) sur machine-outil
    * Tuyauteur(se) industriel(le)
    * Electromécanicien(ne) et mécanicien(ne) de maintenance
    * Boucher
    * Technicien(ne) maintenance des systèmes thermiques, climatiques et frigorifiques
    * Responsable, ingénieur de production
    * Responsable, ingénieur qualité
    * Chargé(e) d’études techniques, conseiller(ère) en énergie, métreur(trice)-deviseur
    * Chef de chantier en construction
    * Responsable d’exploitation des transports routiers de marchandises
    * Conducteur(rice) de travaux

    Sur la base de cette liste, l’ONEM identifie les études qui peuvent faire l’objet d’une dispense. Cette information est disponible à partir de la mi-juillet pour la rentrée année académique de septembre.

    Liste des études pour lesquelles une dispense est accordée par l’ONEM
    Année académique 2014-2015
    Enseignement secondaire supérieur technique ou professionnel
    Toutes les subdivisions de l’enseignement technique ou professionnel en rapport avec les domaines suivants:
    * boucher
    * climatisation, installations de réfrigération et de chauffage
    * conducteur d’engins de chantier
    * construction (peu importe la spécialité, dont notamment vitrier, marbrier placeur, parqueteur, monteur en structure métalliques,…)
    * cuisinier
    * dessinateur en construction
    * électricité, installations électriques
    * infirmier (peu importe la spécialité)
    * informatique
    * mécanique, électromécanique
    * pâtissier – boulanger
    * techniques de transformation du métal et constructions métalliques (peu importe la spécialité, dont notamment tourneur-ajusteur, outilleur, tôlier, chaudronnier, conducteur-régleur, tuyauteur, …)
    * travail du bois (peu importe la spécialisation, dont notamment menuisier, scieur…)

    Enseignement supérieur professionnalisant
    * bachelier agrégé de l’enseignement secondaire inférieur : langues germaniques, mathématique, français, sciences (biologie, physique, chimie), sciences humaines (géographie, histoire, sciences sociales) et sciences économiques
    * bachelier agrégé de l’enseignement secondaire inférieur : cours techniques
    * enseignement technique supérieur, peu importe la spécialité (mécanique, électromécanique, électricité, électronique,…)
    * ergothérapie
    * immobilier
    * infirmier (peu importe la spécialité, y compris bachelier-accoucheur-euse)
    * informatique (peu importe la spécialité)
    * instituteur primaire (le cycle complet ou la formation de réorientation pour les instituteurs préscolaires visant à acquérir le titre d’instituteur primaire)
    * instituteur maternel

    Enseignement supérieur : bachelier et master (deux cycles)
    * études universitaires d’agrégé de l’enseignement secondaire supérieur (ancienne agrégation) en langues germaniques, mathématique, français, sciences (biologie, physique, chimie), géographie, histoire et sciences économiques
    * informatique (peu importe la spécialité)
    * ingénieur civil (peu importe la spécialité)
    * ingénieur industriel (peu importe la spécialité)
    * littérature et langues modernes s’il y a au moins une langue germanique parmi les langues choisies

    Les pénuries en lien avec les métiers de l’enseignement sont directement communiquées par la Fédération Wallonie-Bruxelles, et non par le FOREm.