Le château de Spontin

  • Question écrite du 04/02/2015
    • de HENQUET Laurent
    • à COLLIN René, Ministre de l’Agriculture, de la Nature, de la Ruralité, du Tourisme et des Infrastructures sportives, délégué à la Représentation à la Grande Région

    La DPR nous rappelle que le territoire wallon dispose de nombreux atouts touristiques qu’il convient de promouvoir et de soutenir. En effet, le tourisme est une activité économique importante puisqu’il représente à lui seul 6 % du PIB wallon.

    Parmi les très nombreux attraits touristiques de Wallonie figure le château de Spontin où, en été, de nombreux touristes se promènent afin, notamment, de découvrir le donjon. Malheureusement l’intérieur n’est jamais accessible au public. Cette impossibilité représente un manque à gagner, car le château, de par la beauté du site, pourrait attirer de nombreuses personnes désireuses d’y organiser visites, séminaires, mariages, etc.

    Ces rentrées seraient les bienvenues pour compenser le coût que représente l’entretien qui est à la charge de la Région wallonne.

    Bonne nouvelle toutefois : sur le long terme, la Société du château aimerait rouvrir celui-ci au public.

    Des synergies sont-elles envisagées entre la Région wallonne par le biais de l’IPW et la Société du château de Spontin ?

    De façon pratique, la Région wallonne a-t-elle l’intention d’intervenir financièrement pour faciliter cet objectif de réouverture afin que le château puisse (re)devenir un lieu culturel, voire événementiel ?

  • Réponse du 17/02/2015
    • de COLLIN René

    Le château de Spontin est actuellement géré par la « Société du château de Spontin » qui est une S.A. Il semblerait que cette société privée prépare une réouverture du château au public.

    Le Commissariat général au Tourisme n’a, à ce jour, eu aucun contact avec le gestionnaire du château. Ce dernier n’est pas reconnu comme attraction touristique et aucune intervention financière du Commissariat général au tourisme n’est actuellement envisagée.

    Pour ce qui est des éventuelles synergies entre l’IPW et la Société du château de Spontin, je ne peux répondre à la place de mon collègue Maxime Prévot qui est le ministre de tutelle de cet organisme d’intérêt public.