La situation des agents détachés au sein des cabinets ministériels

La situation des agents détachés au sein des cabinets ministériels

  • Question écrite du 03/06/2015
    • de HENQUET Laurent
    • à LACROIX Christophe, Ministre du Budget, de la Fonction publique et de la Simplification administrative

    Dans sa réponse à ma question écrite n° 132 du 24 avril 2015, concernant la technique du « détachement de l’administration », Monsieur le Ministre explique notamment – je le cite – que les agents détachés actifs au sein des cabinets ministériels continuent de travailler au service de la Wallonie et de ses citoyens ».

    À moins que je ne comprenne mal ses propos, il estime donc que ces agents continuent de servir la Wallonie à un autre endroit et dans une autre fonction, bien sûr très importante.

    Dans ce cas, puisqu’il reconnait lui-même que l’enveloppe budgétaire prévue par le Gouvernement wallon ne permet le remplacement que d’un détachement sur trois, comment ne pas entendre que cela déforce l’administration ?

    Pour le reste, il parle du lien utile que les collaborateurs de cabinets non remplacés peuvent garder avec leur ancienne administration.

    Peut-être, mais personne ne peut travailler à 100 % dans deux fonctions aussi importantes ! De facto, il y a donc un perdant : le cabinet ou l’administration !
    L’administration qui, en cette période de gestion de nouvelles compétences suite à la sixième réforme de l’État, a besoin de toutes ses forces vives !

    Comment Monsieur le Ministre explique-t-il qu’en fonction des éléments précités, les collaborateurs de cabinet non remplacés puissent exercer le « lien » dont il fait mention, sans réellement déforcer l’administration dans laquelle ils ne peuvent plus s’investir à 100 % ou le cabinet dont ils font alors partie ?
    Cette double appartenance n’est-elle pas de nature à porter préjudice au bon fonctionnement des deux entités ?

  • Réponse du 19/06/2015
    • de LACROIX Christophe

    Les cabinets ministériels et l’administration ne sont pas deux services différents et opposés comme le laisse entendre la question. Au contraire, ce sont deux structures qui sont au service du Gouvernement wallon pour participer de concert à la réalisation des mêmes objectifs de services au public. Dès lors, la technique du détachement permet d’affecter la bonne personne au bon endroit pour notamment répondre de la manière la plus optimale au défi de la gestion des nouvelles compétences suite à la sixième réforme de l’État.

    Le fait que certains membres du personnel de l’administration sont détachés de l’administration est donc un avantage, car ils bénéficient d’une connaissance pragmatique de l’administration et peuvent donc bénéficier de contacts privilégiés avec l’administration avec laquelle ils doivent travailler.