La chasse aux sous-traitants dans l’administration

La chasse aux sous-traitants dans l’administration

  • Question écrite du 30/03/2015
    • de HENQUET Laurent
    • à DI ANTONIO Carlo, Ministre de l’Environnement, de l’Aménagement du Territoire, de la Mobilité et des Transports, des Aéroports et du Bien-être animal

    Le ministre du Budget et de la Fonction publique, M. Christophe Lacroix, a récemment fait adopter une proposition à l’ensemble du Gouvernement. Elle consiste à demander à chaque ministre de repérer, dans les services dont ils ont la charge, les sous-traitances excessives et d’en rapatrier les missions en interne à son administration.

    Cette démarche permettra des économies significatives et 90 % d’entre elles seront conservées par les services qui pourront ainsi financer de nouveaux projets ou éviter des économies qui leur sont imposées.

    Mes questions sont les suivantes.

    Monsieur le Ministre peut-il nous dire, dans les différents services dont il a la charge, quels sont ceux qui font appel à des sous-traitants ?

    Dans quelle proportion font-ils appel à la sous-traitance ?

    À combien estime-t-il les économies à réaliser par ce biais ?

    Que compte-t-il faire des gains engrangés ? Investir dans de nouveaux projets (et si oui, lesquels ?) ou réduire le déficit de son département ?

  • Réponse du 20/04/2015
    • de DI ANTONIO Carlo

    Tous les services de la Région wallonne font appel à des sous-traitants. La proportion varie de quelques pour cent (administration centrale) à 46 % (SRWT).

    Les économies ne sont pas chiffrées. L’objectif n’est pas de faire des économies, mais de gérer de manière flexible.